Voyage dans l'est de la péninsule arabique 2/2

Mis à jour : avr. 29


Quand partir?


Plutôt en hiver, il y fait bien meilleur (30°) contrairement à l’été où la température peut atteindre les 50!

Louer une voiture?


Pour les Emirats, pas besoin de voiture si on reste dans les villes côtières, il est facile de se déplacer. Il y a des taxis partout et le métro. Ne vous mettez pas en tête de marcher, les distances en ville sont vraiment immenses!

Pour visiter Oman, la location d’un 4x4 est indispensable. La plupart des routes ne sont pas goudronnées et si vous voulez pouvoir rouler sur le sable ou à moitié dans l’eau, les quatre roues motrices sont indispensables. Attention, les agences de location de véhicule n’acceptent pas les débits card et non les credit card!


Quel matériel emporter?


Nous avions choisi d’emporter notre propre matériel de camping mais vous pouvez aussi très bien le louer sur place. Il nous a juste fallu acheter là-bas une petite grille pour le barbecue.

En effet, il est très facile de faire des réserves de bois pendant tout le séjour et donc de faire un feu de camp chaque soir.


Voilà ce que nous avons pris:

Une tente, un matelas, un duvet, un drap de soie, quelques lingettes biodégradables, une douche solaire, un savon bio, un jerricane mou, une cuvette pliable, une popote avec éponge et liquide vaisselle écologique, masque et tuba, un chargeur allume-cigare, une frontale, une lampe, un grand rouleau de papier toilette recyclé, un torchon, une gourde, de la ficelle, un sac étanche (vraiment), couteau suisse, sel et poivre.

Nous avons réussi à nous passer de glacière. En revanche je rajouterais éventuellement un plaid pour s’assoir par terre et un mini réchaud pour le thé/café du matin.

Pour le reste:


chaussures de marche aquatique, chaussure légère de ville, crème solaire, anti-moustique, lunettes de soleil, chapeau, foulard, trousse de secours et médicaments, multiprise universelle, coque de téléphone waterproof avec accroche, une carte de crédit international, chargeur, guide, livre, serviettes, un ensemble de baignade en lycra, maillot, une polaire, une doudoune fine, un k-way, un collant chaud, et des vêtements légers mais couvrants (veillez à ne pas découvrir vos genoux ou épaules). Et évidemment passeport, trousse de toilette, sous-vêtements, etc…


Les nuits à 2000 mètres d’altitude peuvent être très froides et venteuses, alors il vaut mieux prendre un bon gros sac de couchage!


Qu’est-ce que l’on mange?


Dans les grandes villes, il y a bien sûr des restaurants partout. On y trouve beaucoup de cuisine indienne, libanaise ou asiatique. En effet, 70 % des habitants de la péninsule arabique sont étrangers.

En dehors des métropoles, vous trouverez des petites supérettes un peu partout dans les villages et surtout des coffee shop. N’hésitez pas à y rentrer, la nourriture est toujours délicieuse et l’on peut prendre à emporter.

Quel trajet?


Comme je le disais, le pays est assez peu touristique, les chemins ne sont donc pas vraiment balisés. Ce qui implique quelques galères, mais que seraient les voyages sans ces petits inconvénients? Aussi, beaucoup de noms propres sont écrits en phonétique car traduits de l’arabe à l’anglais, par exemple Djebel s’écrit aussi Jebel, ou Damm peut s’écrire Dum.

Pour vous aider à faire votre trajet, je vous conseille très fortement le guide Off-Road Oman, difficile à trouver en France, vous pourrez l’acheter facilement à Dubaï ou Mascate (mais pas ailleurs). L’application Maps.me est pas mal en complément également pour les spots de camping. Enfin Google maps, indispensable, surtout pour les trajets hors piste. Pensez à bien télécharger les cartes avant de partir.

Nous nous sommes également inscrits au groupe Facebook « Expérience Oman », un groupe absolument génial qui répondra à toutes vos questions et vous conseillera les meilleurs guides locaux.

Si c’était à refaire?


Il y a beaucoup de randonnées et de sites incroyables à Oman et 15 jours sur place ne donnent qu’un petit aperçu.

Nous aurions aimé passer un ou deux jours de plus dans les montagnes, visiter les villes de Ibri et Rustaq, le village de Misfat Al Abreyeen, mais aussi plus haut sur la côte, le Wadi Tiwi, ainsi que la randonnée de deux jours entre le Wadi Ben Khalid et le village de Wakan.

La prochaine fois (je suis sûre qu’il y en aura une prochaine),nous irons voir les Sugar Dunes, qui comme son nom l’indique est un désert de sable si blanc qu’il ressemble à du sucre, et nous irons visiter la région du Dhofar au sud du pays. Vivement la réouverture des frontières ;-)

Pour plus de photos, n'hésitez pas à aller faire un tour sur mon Instagram!

#voyage #pratique

21 vues